« Autres villes

         
Le site des sorties entre amis et rencontres amicales dans ta ville.
Nos Bons Plans »
Vacances inter OVS »
Grâce à ton aide, le site restera sympathique comme tu l'aimes !

Quel problème veux-tu soumettre à la communauté ?

Photo



Descriptif du profil



Humeur
(Il n`y a pas de questions que des répons)




Clique pour agrandir

Il n`y a pas de questions que des répons
Couleur de personnalité

Date d'inscription
11 Septembre 2014

Dernière reconnexion
20 Janvier 2018 - 14h47

Membre certifié  par
 Sissi3863

Ses sorties favorites
 
 
 
 
 
 

Fiabilité
1 1 0 0
  100%
Infos perso
Classements
Prénom : Fabrice
Sexe : Homme
Situation : Célibataire, avec enfant(s)
Date de naissance : 07 Mar 1964 (53 ans)
Localisation : Lyon 8ème


Non classé(e)
Son petit mot

Il m'arrive quelque chose d'extraordinaire.

Depuis un moment je m'éloigne des personnes toxiques.

Mais maintenant ce sont les personnes toxiques qui s'éloignent de moi pour rejoindre leurs semblables.

Comme quoi l'adage "Qui se ressemble s'assemble", se vérifie pour les toxiques et pour moi.

 

On ne voit bien qu'avec le coeur l'essentiel est invisible pour les yeux.

 

Saint Exupery

 

Dieux n'existe pas, et c'est la toute sa force.
Fabrice.
 
Ecrire.
Je ne peux pas.
Personne ne peut.
Il faut le dire : on ne peut pas.
Et on écrit.
 
C’est l’inconnu qu’on porte en soi : écrire, c’est ça qui est atteint.
C’est ça ou rien.
 
                                                           Marguerite Duras, écrire
 
Chouski MARICHAL
Testament d’un Chartreux Bouddhiste

Nous léguons tout ce que nous possédons à la douleur du monde.
Voici nos derniers mots :
Nous avons fait vœu de silence.
Faire silence, vivre en silence, vivre dans le silence.
C’est un engagement, sur une voie silencieuse.

 

Pour :
Infléchir le fracas des armes,
Frémir du hurlement des martyrs,
Recevoir les pleurs des affligés,
Respecter la plainte du petit,
Porter le faible,
Soutenir l’opprimé,
Laisser la parole aux censurés,
Expier les mots trop lourds, les mots trop vides,
Respirer l’air qui vibre de tous ces sanglots,
Panser les blessures de la condition humaine,
Entendre les pleurs et les grincements de dent,
Recueillir les larmes à leur source jamais tarie,
Accueillir les désespoirs dans l’immensité limpide d’un univers de silence,
Offrir à la souffrance du monde un écrin de respect.

Silence :
Nous ne parlons plus,
Nous ne faisons plus de bruit,
Nous ne créons plus de sons,
Nous marchons en silence,
Nous mangeons en silence,
Nous respirons en silence,
Nous offrons notre silence.

Oraison muette, écoute attentive du murmure des étoiles,
L’âme tendue vers la supplication de la multitude
En communion avec l’affliction du monde.
D’hier, d’aujourd’hui et de demain, d’ici et d’ailleurs.

Silence dans nos têtes, silence dans nos âmes.
Paix au vacarme intérieur.
Aucune lecture, aucune écriture, silence de papier
Silence des objets, même eux ne parlent pas.
Bienheureux silence des corps, santé, sérénité.

Capter les sons les plus ténus, sans les nommer ;
Ecouter les sensations les plus subtiles sans les nommer ;
Observer les êtres, les objets et les concepts sans les nommer.

Quitter les mots
Oublier nos mots, oublier les mots, de quelque peuple qu’ils viennent :
Revenir à la genèse des choses avant que l’homme ne les nomme.

Le silence lui-même n’a plus de nom.

Vivre dans ce silence où se brode l’infime son du souffle de la vie.
Tout a été dit, revenir au silence.

Une fois par an, au solstice d’hiver, sous la hauteur glacée de la voûte de pierre,
nous chanterons le De profundis
En une profonde et grave clameur, nous enverrons vers le ciel l’écho de ces douleurs.

    Pour :
  • Lui envoyer un message privé
  • Voir la liste de ses futures sorties
  • Savoir si tu l'as déjà croisé lors d'une sortie

  • Connecte-toi !
Pros : créez & placez votre publicité ici »

« Voir les autres

Viens discuter sur le forum


0.0301s